prog: 2421
squelettes/rubrique-3.html

Africa is/in the Future



Africa is / in The Future, trois journées interdisciplinaires qui parlent des contemporanéités africaines. Débuté en 2016 au Cinéma Nova sous forme de programmation de films de science-fiction africaine, en 2017, le festival devient pluridisciplinaire. Le Cinema Nova collabore avec PointCulture, le Goethe Institut, et la Bellone et Africalia qui ont déjà mis à l’honneur, dans leur programmation respective, différentes thématiques sur l’avenir de l’Afrique. Ces événements se déclinent en plusieurs axes : les récits qui spéculent sur l’avenir, les musiques hybrides, les pratiques numériques, les genres, les féminismes et les analyses et réflexions socio-économiques, politiques et technologiques. Cette année, un accent particulier sera mis sur les migrations, durant les trois journées de conférences au Point Culture (et à la Bellone le jeudi 28). La programmation du Nova fera échos aux discussions de la journée, et proposera chaque soir un moment plus festif avec des projections et des concerts. Des plats africains seront proposés, avec un temps entre la fin des conférences au Point Culture et le début des séances au Nova. Nous ouvrons la première soirée avec un drink de bienvenue et DJ Brownie aux platines pour entrer dans l’ambiance du festival qui se terminera aux petites heures dans la nuit du samedi.



Ivonne Gonzalez Nunez est une musicienne, performeuse, danseuse et avocate afro-cubaine. Ses combats sont ainsi menés sur plusieurs fronts (elle sera au Point Culture pour une conférence ayant pour sujet "Noircir Wikipedia") et c’est dans ce contexte qu’elle crée Black Guiris, performances collectives sur le thème de la négritude. Une manière de se réapproprier un espace, des espaces, longtemps exclusifs. Un mélange de danse, body painting, poésie, chant, qui s’adapte à l’espace dans lequel se déroule la performance et qui a déjà, entre autres, eu lieu au Musée d’art contemporain de Barcelone, au Salon du livre d’art des afriques à Paris ou la Haus der kulktur der Welt à Berlin. Ivonne Gonzalez injecte à ses performances sa maîtrise des danses et de la musique folk cubaine mais aussi du jazz et de la poésie sonore. Nous sommes impatients et heureux de voir comment Black Guiris va investir le Nova !

28.11 > 21:00


Courts métrages

Core Dump

François Knoetze, 2019, ZA, HD, vo ang st ang, 40'

"Core Dump" est une série de quatre films tournés entre 2018 et 2019, à Kinshasa, Shenzhen, New York et Dakar. Dans chaque ville, François Knoetze s’associe à des artistes locaux et autres performeurs, qui participent au projet. Il explore les contextes et les histoires critiques en relation avec la technologie numérique, le colonialisme, la cybernétique, à partir du continent africain.
« Alors que les milliardaires cyniques de la Silicon Valley investissent dans les technologies transhumanistes pour tenter de devenir immortels, construisent de luxueux bunkers souterrains d’apocalypse pour combattre les futurs réfugiés climatiques et conçoivent des fusées pour coloniser Mars, "Core Dump" fait émerger des décharges dystopiques de la culture de consommation un nouvel humanisme, qui souligne les relations et les histoires interhumaines. »
Chaque film est un coup de poing visuel et sonore où s’entrechoquent performances actuelles et archives audiovisuelles, pour esquisser les contours de l’utopie panafricaine. L’artiste puise son inspiration dans la littérature et dans le cinéma africain : Ousmane Sembene, Donna Haraway, Sylvia Wynter, Louis Chude-Sokei, Gayatri Spivak, Franz Fanon, Aimé Césaire....
Une première projection exceptionnelle à Bruxelles, à ne pas manquer !

+ Black Guiris

Ivonne Gonzalez Nunez is een afro-Cubaanse muzikante, performer, danseres en advocate. Ze strijdt op vele vlakken. Zo neemt ze in Point Culture een conferentie “Kleur Wikipedia zwart” voor haar rekening. In deze context is ’Black Guiris’ ontstaan, een collectieve performance waarin het thema ’zwartheid’ wordt uitgediept. Een manier om zich plaatsen terug toe te eigenen, plaatsen die lange tijd uitsloten. Een mengvorm van dans, body painting, poëzie, zang, die zich aanpast aan de ruimte waarin de performance plaatsvindt, die reeds werd opgevoerd in het Museum van Hedendaagse Kunst in Barcelona, in het Salon du livre d’art de afriques in Parijs of het Haus der Kulktur der Welt in Berlijn. Ivonne Gonzalez injecteert niet alleen haar belichaming van Cubaanse dans en folk in haar performances, maar ook jazz en poëzie. We zijn dan ook enorm benieuwd welke gedaante ’Black Guiris’ in onze Nova zal aannemen !

28.11 > 22:00
6€ / 4€


Films + concert

Atlantiques

Mati Diop, 2009, FR, vo fr , 16'

Oeuvre de fin d’études de Mati Diop, produite par Le Fresnoy, "Atlantiques" est un court-métrage réalisé entre 2008 et 2009, qui préfigure le long métrage portant presque le même titre ("Atlantique", au singulier) primé Grand prix du festival de Cannes cette année. Regard poétique et sensible sur l’odyssée des jeunes africains traversant la mer pour atteindre l’Europe, "Atlantiques" coupe le souffle tant il résonne dans l’actualité, et ce, depuis plus de 10 ans. Dans l’obscurité, entre la lueur d’un feu et l’océan qui respire à côté, nous écoutons les histoires de quelques rescapés... « Quand tu vois des vagues aussi hautes qu’un immeuble arriver sur toi, tu es si effrayé... C’est inimaginable ! Tu penses qu’une de ces vagues finira par t’emporter, tôt ou tard. C’est l’enfer. »

+ WAÏ FAÏ SPIRIT

Ibaaku, artiste, multi instrumentiste, chanteur sénégalais, est rejoint par le franco-bruxellois Ben Richard, VJ, et le liégeois A.L.F. DJ. Construisant une musique hybride aux accents electro-cosmique, ils se donnent pour mission de convoquer les esprit du Wi Fi (d’où le nom...). Les langues, les styles, les ambiances se mélangent, se métissent, pour atteindre un futur non débarrassé du passé et du présent, d’autant plus à l’aise pour regarder les étoiles qu’il a les pieds bien ancrés dans des sols variés mais identifiés. Une performance/concert hautement visuelle, avec pour but d’anticiper et de faire voyager, et qui trouve donc naturellement sa place au Nova dans le cadre d’Africa is/in the Future.

29.11 > 21:00


Courts métrages

Zombies

En tête de cette séance, nous proposons sur grand écran le court métrage/clips de Baloji, "ZOMBIES". Impressionnant manifeste "de genre" où téléphones, réseaux sociaux, modes vestimentaires, capillaires, et inégalités sont dépeints et convoqués dans un ensemble hétéroclite mais cohérent. Baloji, ici cinéaste et musicien, crée un monde anticipé, ou plutôt ultra typé de comportements contemporains à Kinshasa, où le smartphone tient lieu de totem, de juge de paix, de lien entre les gens, mais surtout d’hypnotiseur zombifiant, accélérant la perte de repères de ses utilisateurs. Sa mise en scène inventive, rappelant les codes du clip et de la télé, nous délivre son message par tous les moyens, comme la publicité sait parfois le faire, en utilisant tous les espaces disponibles, ne rechignant pas à en envahir de nouveaux, jusqu’au générique final savoureux.

+ Nouvel article N° 22198

30.11 > 20:00
6€ / 4€


Les frères Teichmann, musiciens electro Berlinois au son plutôt froid, dans une tradition germano-krafktwerkienne, ont participé aux nuits dansantes, qui ont ramené la capitale allemande dans le monde de la Nuit depuis les années 90. Ils ont collaboré, souvent en partenariat avec le Goethe Institut, à de nombreux projets dans le monde (Pakistan, Honduras, Kenya, Mexique..) et ont notamment, dans ce cadre, coordonné le projet Ten Cities, soit une série de films tournés dans dix villes à travers le monde. Lors du volet Berlin/Lagos, ils ont rencontré le percussionniste nigérian Wura Samba qui apporte chaleur et sensation organique à cette musique hybride et dansante. Le maître Yoruba apporte aussi sa voix et ses mots à ce projet qui a d’abord vu le jour au travers d’un album pour Soundways records, le label anglais bien connu. C’est cette année, sur le label Noland, dirigé par les frères Teichmann, qu’un EP sort et va voir cette collaboration se produire dans les clubs européens et dans la salle du Nova donc, qui elle aussi, ne manquera pas d’évoquer Berlin et Lagos avant de poursuivre la soirée au bar...

30.11 > 22:30


Après le concert des frères Teichmann & Wura Samba, c’est le bar du Nova qui sera le club le plus chaud de cette froide et dernière nuit bruxelloise de novembre. C’est donc tout naturel que nous invitions Rokia Bamba et Syl, qui font vibrer de nombreuses soirées de la ville. Syl avait brillamment tenu le dance floor en ebullition pour la seconde édition, alors que la connaissance de Rokia des musiques hybrides africaines et afro-descendantes et son enthousiasme derrière les platines, devraient garantir une folle nuit pour clôturer cet Africa is/in the Future 2019.

30.11 > 23:30


Ibaaku, artiste, multi instrumentiste, chanteur sénégalais, est rejoint par le franco-bruxellois Ben Richard, VJ, et le liégeois A.L.F. DJ. Construisant une musique hybride aux accents electro-cosmique, ils se donnent pour mission de convoquer les esprit du Wi Fi (d’où le nom...). Les langues, les styles, les ambiances se mélangent, se métissent, pour atteindre un futur non débarrassé du passé et du présent, d’autant plus à l’aise pour regarder les étoiles qu’il a les pieds bien ancrés dans des sols variés mais identifiés. Une performance/concert hautement visuelle, avec pour but d’anticiper et de faire voyager, et qui trouve donc naturellement sa place au Nova dans le cadre d’Africa is/in the Future.



squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 2422
prog: 2421
pos: aval